top of page

Vitesse du son : le Mach infranchissable

La vitesse du son, phénomène mystérieux transcendental la perception humaine, intrigue depuis des siècles. Cet article explore sa définition, son passé fascinant, et son rôle crucial dans l'aviation, notamment dans la conquête du célèbre "mur du son".


F-18 mur du son, vitesse du son, vêtements, à la chasse bordel

Définition et Contexte de la Vitesse du Son


La célérité du son, manifestation de la rapidité des vibrations, transcende les limites de l'air et d'autres matériaux. Indépendante de fréquence et amplitude dans les fluides, elle lie sa performance à la compressibilité isentropique et la masse volumique. Le modèle des gaz parfaits, applicable aux gaz près de la pression atmosphérique, établit le lien crucial entre la célérité du son et la température. À titre d'illustration, à 15 °C, elle atteint environ 340 m/s dans l'air, s'élève à 1 500 m/s dans l'eau, et culmine à 5960 m/s dans le fer. Cette exploration dévoile la dynamique complexe de la célérité du son dans différents milieux, révélant son rôle essentiel dans l'expérience aéronautique.



Aviation et Défi du Mur du Son


Dans les méandres de la Seconde Guerre mondiale, les aviateurs approchaient d'une limite mystérieuse, baptisée plus tard "mur du son". L'instabilité et le durcissement des commandes, constatés à cette frontière, la rendaient redoutable.

L'ingénieur britannique des années 1940, W. F. Hilton, popularisa cette appellation, appuyée par les modèles mathématiques de l'époque, qui évoquaient une singularité à ces vitesses.

En avril 1945, Hans Guido Mutke, pilote allemand, revendiqua avoir transgressé ce mur à bord de son Messerschmitt Me 262. Son exploit, un piqué violent à 12 000 mètres, provoquant des secousses et bloquant le cadran à 1 100 km/h, marqua l'Histoire.

Malheureusement, la quête de la supériorité aérienne coûta la vie à Geoffrey de Havilland Jr., pilote d'essai du De Havilland DH 108 Swallow, lors d'un accident le 27 septembre 1946. Cet événement tragique renforça l'idée du mur du son comme une frontière insurmontable.

Cependant, le 14 octobre 1947, Chuck Yeager transcenda cette perception à bord du Bell X-1, inscrivant son nom dans les annales de l'aviation en franchissant définitivement le mur du son.


Bell-X1 vitesse du son, vêtements, à la chasse bordel

Mach et Mesure de la Vitesse Supersonique


L'aviation supersonique introduit le "Mach", mesurant la vitesse d'un objet par rapport à celle du son. Mach 1 équivaut à la vitesse du son. Avions supersoniques tels que le Concorde et le X-59 QueSST repoussent les frontières du voyage aérien, permettant des traversées transatlantiques à des vitesses extraordinaires.


concorde, supersonique, t-shirt, pull, à la chasse bordel, alcb

Le coefficient de Mach, noté Ma, dévoile le lien sans dimension entre la vélocité d'un objet dans un fluide et la célérité du son dans le même milieu. Cette corrélation oscille en raison des variations dans la composition et la température du gaz, conférant ainsi au coefficient de Mach une sensibilité aux conditions locales. L'attribution de ce terme à Jakob Ackeret s'inscrit comme un hommage à l'éminence du physicien et philosophe autrichien Ernst Mach. Cette exploration approfondie du coefficient de Mach expose son rôle pivot dans le domaine aéronautique, illustrant son importance dans la compréhension des dynamiques fluidiques à des niveaux avancés.



Conclusion : La Vitesse du Son, Source d'Inspiration Inépuisable


Au-delà d'une simple mesure physique, la vitesse du son symbolise la détermination humaine à repousser les frontières de l'exploration et de la technologie. L'aviation, théâtre d'avancées majeures, avec la conquête du mur du son et l'avènement des avions supersoniques, témoigne de la capacité infinie de l'humanité à défier les lois de la physique. La vitesse du son demeure une source inépuisable d'inspiration.

35 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page